Parce que prendre soin de ses pieds, c'est important...
  • Podologue Paris
  • Pédicure Paris
  • Posturologue Paris

Pédicure et podologue à Paris

La pratique

Le Podologue est le professionnel paramédical habilité à exécuter tous les actes relatifs à la structure, aux fonctions et aux diverses pathologies du pied.

Ses compétences s'étendent entre autres :

aux soins d'hygiène et de confort du pied pour toute personne saine ou malade, à la mise au point et à l'exécution de soins prescrits par le médecin, chez des patients souffrant d'anomalies, d'infection, de maladie ou de blessures aux pieds, à la prévention, l'identification et la correction d'anomalies de la marche et de la station debout par :

l'examen biomécanique et postural qui analyse les mouvements des membres inférieurs et du rachis, le déroulement du pied et renseigne sur la façon dont la personne s'équilibre, la conception et la fabrication de semelles sur mesure, des conseils de chaussage chez la personnes âgée, le sportif, pour la marche chez le jeune enfant.

Quand consulter le podologue ?

Il est nécessaire de consulter le podologue en présence de toute douleur au niveau du pied (cutanées, articulaires, musculaires...), en cas de diabète, d'arthrose, de rhumatismes... Également les personnes âgées, les sportifs, les femmes enceintes et les enfants pourront consulter à titre préventif ou si leurs pieds leur posent problème.

Le diabète

Le diabète met en danger vos jambes et vos pieds. Les complications au niveau de la jambe et du pied font partie des principaux motifs des hospitalisations dues au diabète.

Il est important de prévenir les complications podologiques et de détecter les problèmes le plus tôt possible, avant qu'ils ne deviennent trop graves.

En quoi les troubles liés au diabète peuvent-ils affecter vos pieds ?

Les personnes diabétiques présentent souvent une mauvaise circulation sanguine, ce qui rend difficile la cicatrisation des plaies, et des troubles du système nerveux (neuropathies) aggravant encore le phénomène.

Le diabète affecte les nerfs principalement au niveau des extrémités. Les symptômes d'une neuropathie sont engourdissements et diminution de la sensibilité à la douleur, la chaleur, au froid, etc.

podologue paris

Les personnes diabétiques peuvent de ne pas se rendre compte qu'elles se sont coupées, qu'elles ont un bleu (hématome) ou une ampoule (phlyctènes). La cicatrisation ne se fait pas ou mal et le problème risque d'empirer (surinfection, nécrose, mal perforant plantaire,...).

Ainsi les affections podologiques telles que hallux valgus ("oignon"), crevasses, gerçures, cors et durillons peuvent entrainer de sérieuses complications, et parfois aboutir à une hospitalisation ou même nécessiter une amputation.

En cas d'amputation, il est possible de réaliser une orthoplastie (Cf. « Appareillages ») de remplacement de l'orteil manquant, ce qui facilite la marche, le chaussage et évite une déformation secondaire des orteils voisins.

Ces complications sont dues à la perte de sensibilité qui empêche ou retarde la prise de conscience des problèmes et la mise en place du traitement.

Il faut donc faire attention à une peau qui change de couleur, à un oedème au niveau du pied et de la cheville, aux douleurs au niveau des jambes, aux plaies ouvertes au niveau du pied qui cicatrisent difficilement, aux ongles incarnés et infections fongiques (mycoses, champignons) au niveau des ongles des orteils,

Mycoses unguéales premier mois
Mycoses unguéales 3 mois
Mycoses unguéales 6 mois

aux cors, durillons, oignons ;
aux crevasses, particulièrement au niveau du talon.

pédicure - podologue paris

Il est important que le patient diabétique adopte une conduite préventive, et en cas de problèmes, même lui paraissant minimes, comme ceux provoqués par les chaussures, et également s'il a du mal à se couper les ongles, il doit consulter au plus vite un podologue.

Le podologue, pour le diabétique, est un allié privilégié. Il réalise un bilan podologique et, comme le médecin, établit une gradation de l'état du patient par rapport aux risques de complications.

A chaque consultation d'un patient diabétique, il doit regarder ses pieds et évaluer la neuropathie, notamment par le test du mono filament (un fil de nylon dont l'extrémité est appliquée en différents endroits des pieds).

C'est bien le « risque » qu'il mesure afin de mettre en place le protocole de soins approprié car le pied du diabétique est un pied fragile.

De plus, il est indispensable que le patient diabétique consulte le podologue une à deux fois par an, même en l'absence de problème, à titre préventif, pour vérifier qu'il n'existe pas de problème caché.

Les personnes âgées

L'orientation de la personne âgée présentant une affection podologique vers le pédicure-podologue est utile si la personne se plaint de ses pieds, tout simplement, ou si elle rencontre des problèmes de chaussage.

Cela est nécessaire également si le patient ne peut pas se soigner lui-même les pieds (coupe d'ongles) ou si il y a des problèmes d'hyperkératoses (callosités, durillons, cors...).

En cas de troubles de la marche ou si il y a des antécédents de chute (pris en charge médicalement), la personne aura certainement besoin de semelles (voir «Appareillages ») ou d'orthèses de protection des orteils (orthoplasties). La chute chez la personne âgée nécessite une approche globale. Elle a souvent des raisons multiples et les problèmes de pied n'y sont pas étrangers. Souvent associée à une forte mortalité, la chute accélère le processus de perte d'autonomie, et dans de nombreux cas, elle entraine même un placement en établissement spécialisé. Le rôle du pédicure-podologue est donc déterminant dans la mesure où il permet de prévenir un certain nombre de problèmes susceptibles de causer une chute.

Et enfin la visite chez le podologue est recommandée à titre préventif en cas de troubles trophiques ou statiques du pied liés à une affection neurologique ou vasculaire suivie médicalement.

Cabinet podologie Paris
Podologue Paris 20

Le dépistage et le traitement des affections podologiques ainsi que le port de chaussures adaptées, tenant bien le pied, est un acte de prévention des chutes et permet le maintien de l'autonomie de la personne âgée, cette autonomie dépendant essentiellement de la marche, fréquemment perturbée par des affections bénignes mais handicapantes que des gestes simples de pédicurie et de podologie peuvent facilement améliorer.

Pour en savoir plus : www.has-sante.fr

les pieds des enfants : agissez au plus tôt !

podologue Paris

Si votre enfant, quelque soit son âge, a tendance à tomber (plus que les autres enfants de son âge) ou à se cogner facilement, si il n'aime pas marcher, demande à être porté et se plaint de fatigue, ou a des orteils désaxés et qui se chevauchent, ne tardez pas à consulter, plus le traitement se fera tôt, plus il y a de chances de succès.

Par contre, si votre enfant ne se plaint de rien et ne présente aucun trouble, vous pouvez laisser ses pieds tranquilles et libres de leurs mouvements.

Offrez lui des chaussures simples, spacieuses, avec un bon contrefort postérieur et faciles à enfiler, mais contrairement aux idées reçues, un soutien plantaire artificiel n'a aucune justification médicale. Des soutiens ou voûtes plantaires dans les chaussures vont gêner le développement naturel des muscles souteneurs de voûte. Si votre enfant a besoin de « correction » plantaire, c'est le podologue qui en décidera et confectionnera une paire de semelles sur mesure.

A partir de ces premières consultations, la relation de l'enfant avec le podologue doit s'établir avec régularité.

Les femmes enceintes

La grossesse augmente de façon importante les contraintes au niveau du pied, il peut s'ensuivre des douleurs dont la grossesse n'est pas la cause mais un facteur révélateur.

De plus, lorsqu'une femme est enceinte, le gain de poids combiné à la sécrétion d'hormones détend certains ligaments. Le fœtus grandissant, le centre de gravité du corps se déplace et génère une augmentation des contraintes sur les tendons, muscles et ligaments, ce qui peut se traduire au niveau du pied par l'apparition de douleurs ou de problèmes mécaniques, tels que hallux valgus (oignon), ongles incarnés, tendinite...

Et enfin, les personnes souffrant d'arthrose, de rhumatismes, de douleurs articulaires et musculaires

Voir « podologie/posturologie »

Contactez-moi

t